Macrophoto.fr
Accueil du site > le matériel > materiel utilisé

materiel utilisé

samedi 28 juin 2008, par pat

Le boîtier tout d’abord est un Sigma SD14 choisi pour ses qualités et certainement par anticonformisme.. Les images délivrées sont aussi bonnes que celles des autres, même s’il est vrai que la qualité se dégrade vite si l’on augmente la sensibilité. Ca ne me pose pas de problème en macro et je préfère même souvent le mode 50 ISO. Test de profondeur de champ, mais comme souvent on ne voit pas grand chose, il faudrait pouvoir déclencher le flash en même temps pour mieux se rendre compte . Par contre, c’est vrai qu’il manque chez Sigma un vrai objectif macro comme chez Canon qui permette d’aller au delà du rapport de 1. Pas de bagues allonges, pas de soufflets.. juste un flash macro. J’ai d’abord tenté d’adapter une bague M42 et d’utiliser un ancien soufflet.. mais le Sigma n’aime pas que l’on shunte ses contacts de liaison d’objectif et il avait tendance à planter.. j’utilise donc le 50 macro Sigma jusqu’au rapport de 1, offert par mes collègues lors de mon départ en retraite, je les remercie encore car c’est un bon objectif.. Pour les forts grossissements, j’utilise le retournement d’objectif, on obtient un rapport de grandissement égale à la focale du premier divisé par celle du second.. Le zoom 55/200 accueille soit un 50 minolta ou le 100 mm macro minolta ce qui donne des rapports de grandissement respectivement de 4 ou 2 sans trop de vignetage tant que je ne réduit pas trop la focale du zoom. De plus l’automatisme est conservé, le flash intégré sert de pilote et le flash Sigma EF 500 monté en déporté éclaire la scène. Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure combinaison optique mais ca fonctionne.. même en placant l’autre zoom 18/50, ca vignette pas mal mais on obtient presque un microscope si on prend garde de ne pas écraser le sujet avec la lentille frontale. Pour le genre de photo qui m’intéresse,en focus stacking, je ne peux utiliser que le 50 et en lumière naturelle.. en utilisant le mode bracketing, 3 vues rapprochées en modifiant la distance de mise au point.. pas de pied, un monopode comme conseillé par Brian Valentine , un tube métallique contre lequel on coince l’appareil.. c’est hyper efficace et facile a régler en hauteur. Par contre au flash, le condensateur ne se recharge pas assez vite pour les vues suivantes..et ne délivre plus d’éclair.

Portfolio

sd14 et souflet
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0